• Assise dans le noir sous cette pluie battante,
    Les heures défilent et ma vie tourne un peu plus vite,
    Jeunesse souriante passage à la vie d'adulte chaotique,
    Tout ceci me fait penser à Cendrillon de Téléphone,
    Mes trente ans approchent, mais les verrais-je seulement ?

    Ai-je seulement le goût d'attendre que toi le faucheur tu viennes ?
    Me ferras-tu attendre pour savourer le plaisir de me faire souffrir encore ?
    Oseras-tu venir, me prendre en affrontant ce regard perdu qui est le mien ?
    Écouteras-tu la peine qui déborde de cet organe qui bat encore ?

    Le temps, l'espace, toutes ces mesures virtuelles de l'aiguille de l'horloge,
    Filent et défilent sans que je puisse les retenir,
    Tournent et retournent sans que j'ai envie de les arrêter,
    Arrête ce supplice que tu me fais vivre...




    21 commentaires


  • Suis désolée, mais je cours cours et cours encore, mais je reviens si possible très viteeeeeeee.



    Bises douces et tendres à vous.


    8 commentaires


  • J'avais envie ce matin de danser sur cette musique,
    Enveloppée par quelques tissus légers,

    Transparence des matières dessinant mes courbes généreuses,
    Aguicheuse comme tu me connais dans ces moments là,
    Intemporelle danse de mon corps envoûté par cette chanson,
    Moiteur, sensuelle tu me désires, je le vois sur toi,
    Emmène moi vers toi, vers nous.

    ...



    25 commentaires


  • Caliente

    et c'est dommage que je ne puisse vous montrer plus....


    7 commentaires


  • demain, je tomberai un peu plus loin dans ce trou noir


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique